Un article par ERIC LEMENICIER

Pic permis et désincarcération

Par ERIC LEMENICIERPublié le 30 mai 2013 à 16:15 ♦ Mis à jour le 30 mai 2013 à 16:40

 

Publié le 13/03/2012 08:27 | Sylvie Daynac / Midi Libre

A l'heure du permis, le PIC qui tombe à point

lycée la roque

Un exercice grandeur nature auquel ont assisté tous les élèves du lycée ./Photo DDM, S. D.
Un exercice grandeur nature auquel ont assisté tous les élèves du lycée ./Photo DDM, S. D.
Un exercice grandeur nature auquel ont assisté tous les élèves du lycée ./Photo DDM, S. D.
 

C'est dans le cadre des PIC (Projets d'Initiative et de communication) que quatre élèves de 2e année BTS STA : Amandine, Camille, Amélie et Malika avaient conviés leurs camarades du Lycée La Roque, à participer au sein - même de l'établissement, toute la journée de jeudi- à une opération baptisée «Aujourd'hui le permis... demain toujours en vie».

Un programme concocté avec le soutien des équipes pédagogiques et éducatives. Une initiative encouragée par des sponsors : 25 T-shirts ont été créés spécialement pour l'événement, des DVD de code, des éthylotests et gadgets pour voitures ont aussi été mis en jeu lors du quiz proposé aux élèves après les animations du matin et de l'après midi.

«C'est une journée qui nous a demandé beaucoup d'organisation» confiaient les quatre protagonistes, qui affichaient un large sourire de satisfaction à la fin de cette journée. Il leur faudra maintenant présenter le dossier écrit et soutenir un oral...

Enthousiasme, aussi, du côté des élèves, le matin, les ateliers : parcours chronométré avec les lunettes pour simuler un état alcoolique, simulateur de conduite et les témoignages des intervenants Willy et Hervé (paraplégiques), de la présidente aveyronnaise de la ligue contre la violence routière, de membres de ANPAA( alcool et drogue) ont, semble t-il, eu l'effet escompté.

L'après midi, c'est à un exercice grandeur nature une simulation d' accident (scooter voiture- épaves fournies gracieusement par la casse Brugières) avec intervention des sapeurs pompiers ruthénois (désincarcération, prise en charge des blessés, du mort) que les élèves ont assisté. Les pompes funèbres générales et la protection civile apportaient également leurs concours bénévoles à cette opération. Sébastien, Jérémy, Bastien, élèves de terminale STAV, acteurs de cette simulation ont eux pleinement «réalisé qu'un accident est vite arrivé».Et à en juger par les commentaires à l'heure du pot final, les 4 étudiantes semblaient avoir atteint leur but : «sensibiliser les jeunes au danger, non seulement, sur la route, mais aussi, à leur comportement».

 

Page 1 / 1

haut de page