"J'aime, j'aime pas... qu'est ce que ça dit du goût ?"

Le projet "J'aime, j'aime pas... qu'est ce que ça dit du goût ?" est une action menée sur l'année scolaire 2015-2016 avec une classe de seconde générale et technologique de l'enseignement agricole.

Ce projet vise à réaliser une éducation à l'alimentation par le biais du goût.

Il s'agit, de rompre avec les schémas de pensée, construits sur la reproduction familiale et la représentation d’un monde rural idéalisé qui serait l’archétype du bien produire, du bien vivre, du bien consommer.  
Et de sensibiliser à l’alimentation une partie des élèves qui n’ont pas ce lien avec l’agriculture et qui n’ont pas nécessairement de connaissance sur les modes de production et de transformation des aliments.

Les objectifs sont multiples:

- Etudier le goût par son territoire et ses acteurs : Le territoire aveyronnais, dans lequel s’inscrit le projet, comme de nombreux territoires français, a une forte identité gastronomique provenant d’une histoire, d’un maintien de savoir-faire, de traditions qui ont connu des évolutions mais qui n’ont jamais disparus malgré la mondialisation et l'uniformisation des goûts. Le goût se construit dans sa globalité de la production agricole jusqu’à l’assiette.Très peu d'apprenants ont la connaissance de toutes les étapes nécessaires avant que les aliments arrivent jusque dans leurs assiettes.

- Une sensibilisation au gaspillage alimentaire : Associer le plaisir du goût, le plaisir du repas, au respect du travail des différents acteurs ayant participé à l’élaboration des aliments et repas, permet une approche différente favorisant la réduction du gaspillage alimentaire. En effet, avoir conscience de ce qu’implique de produire ce qui est dans l’assiette au quotidien peut être une approche supplémentaire pour travailler à la réduction du gaspillage alimentaire.


- La promotion des filières de formation agricole, internes et externes à l’établissement, ainsi que des métiers agricoles, de l’agroalimentaire et de l’artisanat : Au cours de leur cursus, les élèves doivent construire un projet professionnel, leur permettant une insertion sociale. Ce projet leur permettra de découvrir l’éventail des métiers liés à la production, la transformation et à l’alimentation ainsi que les formations existantes pour y parvenir (formations proposées par le lycée ou à l’extérieur). 

- La mise en place de procédés d’éducation et d’information reproductibles à d’autres classes et d’autres structures : Le travail sur l’élaboration du goût permettra de réaliser une série de supports de communication à l’attention de la communauté éducative de la structure. Ils seront également utilisables par les partenaires intervenant durant l’année.

Reproductibilité du projet :

     Le projet est transférable à d’autres établissements agricoles qui possèdent le même enseignement d’EATDD. Ce projet est  réutilisable car un référentiel a été produit (cf document à télécharger : référentiel) et adaptable selon les objectifs des établissements. Il s’inscrit également dans une continuité pédagogique puisque les référentiels de première et de terminale (STAV, EAT) et BTSA (PA et STA) approfondissent les modes de production, les labels de qualité, les liens entre nutrition et santé.

     Le projet peut être applicable dans les collèges de l’éducation nationale dès la rentrée 2016-2017 suite à la réforme du collège. Des séquences peuvent être utilisées dans le cadre des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires) et plus particulièrement, celui concernant le Développement Durable.

    Ce projet, élaboré dans le cadre de l’EPLEFPA La Roque, a été pensé en partant des particularités de cet établissement cependant tout ou partie du projet est réutilisable par différentes structures ou acteurs qui souhaiteraient travailler sur le goût au niveau d’un territoire. Il consiste à la formalisation d’une méthode pédagogique pour l’éducation au goût par l’approche territoriale. Cette méthode devra permettre aux établissements de disposer de ressources mobilisables en fonction de leurs besoins. Ce travail, autour de l’éducation pour une alimentation saine, locale, de qualité et pour la réduction du gaspillage alimentaire, pourra être utilisé par toutes structures désirant mettre en place ou développer des actions sur ces thématiques.

Mode de suivi de l'action :

L’action s’inscrit dans le cadre d’une année scolaire selon une moyenne de 4 heures semaine (cf document à télécharger : calendrier). Cette année scolaire nous permet d’avoir assez d’amplitude pour aborder les différents axes de notre projet et de réaliser les outils de communication accompagnant chaque étape.

Cette démarche s’intègre dans un cadre pédagogique : l’enseignement d’EATDD. La collaboration pluridisciplinaire permet également une approche économique du goût, historique et géographique, permettant de comprendre que le goût s’inscrit dans le temps et l’espace. Les approches écologiques et agronomiques placent le goût dans une dynamique d’identification et de préservation des paysages et des territoires.

Les séances sont l’objet de visites diverses à la fois sur les structures de l’EPLEFPA La Roque, découverte de la cantine, de l’atelier technologique, de la ferme et des parcelles de l’exploitation. Elles seront complétées par cinq visites d’exploitation, et de trois entreprises agroalimentaires, d’un primeur, d’un verger conservatoire, une association et d’un restaurateur. Les visites seront complétées par des analyses sensorielles afin que les élèves travaillent sur la notion du goût et la compréhension du goût.


Les objectifs sus-cités seront traités selon deux axes majeurs :
- Introduction : Découverte du territoire alimentaire de proximité des apprenants et compréhension du système alimentaire de l’EPLEFPA La Roque
- Etude sur les goûts du territoire de l’Aveyron : géographie du goût, diversité et uniformisation des paysages du goût, rôles des différents acteurs (découvertes des filières et des métiers de l’agroalimentaire), étude organoleptique.


Modifier le commentaire 

par Clément MAURIES le 30 déc. 2015 à 11:13

haut de page